Acupuncture












Tabac et acupuncture, comment arrêter de fumer par la Médecine chinoise.

Les dégâts dramatiques du tabagisme dans le monde ne sont plus à prouver.
Une cigarette contient plus d’une centaine de substances toxiques. Le tabac peut engendrer : toux productive, dyspnée, sensation de gêne dans la poitrine, essoufflement, asthme, palpitations, angoisses, fatigue, vieillissement précoce et rides précoces, peau flétrie flétrissement de la peau, hypertension artérielle, coronaropathie, bronchite chronique, emphysème pulmonaire ainsi que plusieurs sortes de cancers. Les conséquences du tabagisme entraînent une réduction de l’espérance de vie ainsi que des malformations congénitales

Le traitement acupunctural antitabac n’est pas mentionné dans les ouvrages médicaux traditionnels classiques. C’est pendant les années 60 que le développement des traitements antitabac sont nés en Chine. Aujourd’hui, cette méthode n’a cessé de démontrer son efficacité dans le sevrage tabagique. les bienfaits et le succès de cette méthode naturelle et rapide sne cessent de démontrer son efficacité.

Sémiologie en médecine chinoise :
Selon la MTC (Médecine Traditionnelle Chinoise), le tabagisme est en relation avec le Poumon et l’Estomac. Le Poumon s’ouvre vers l’extérieur grâce au nez. L’estomac s’ouvre vers l’extérieur grâce à la bouche. En conséquence, la fumée de tabac est étroitement liée au Poumon et à l’estomac.

En général, les bénéfices sont tangibles dès la première séance. Pour que celle-ci soit efficace, un léger larmoiement doit survenir suite à la stimulation légère des aiguilles. Les points stimulés vont renforcer la suppression de l’envie de fumer.
La technique sera d’autant plus efficace si le patient est très motivé.
En revanche, le sevrage complet sera difficile à obtenir si on traite simultanément le tabagisme avec d’autres maladies.

Lors du sevrage, l’un des effets rapportés par la plupart des patients, c’est la modification du goût du tabac. Pour certains, il devient amer ou piquant. Pour d’autres, il a un goût de bois. D’autres encore lui trouvent un goût d’herbe, de métal ou de goudron. En conclusion, le tabac les dégoûte. Avec cette méthode, le taux de réussite est de 80%.

Mode d’action du traitement à point unique
Le point utilisé est un point hors-méridiens localisé sur l’os du nez. Parce qu’il est très innervé, ce point présente une haute sensibilité lors du protocole.
Il est en relation avec deux nerfs crâniens : un nerf sensitif (le trijumeau), un nerf sensoriel (l’olfactif) ainsi qu’avec l’innervation sympathique.

La stimulation de ce point d’acupuncture va entraîner un ensemble de mécanismes de régulation des organes par l’intermédiaire du trijumeau, via le cortex, le thalamus, la formation réticulée et les noyaux moteurs viscéraux. Physiologiquement, la stimulation de ce point va supprimer la dépendance à la nicotine et régulariser le fonctionnement de l’appareil digestif empêchant ainsi l’apparition des phénomènes de boulimie ou de polyphagie, souvent consécutifs à l’arrêt du tabac.


 
Accueil | Actualités | Présentation | Compétences | Cabinet | Contact | Liens
2007-2012© Cabinet Tushengli , droits réservés.